Le radiateur connecté

Le 26 novembre, Alexis a animé un atelier d’objet connecté où il nous a expliqué comment contrôler un radiateur avec un ordinateur.

Lors de cet atelier, Alexis proposera la réalisation d’un système de contrôle connecté d’un radiateur électrique. Au menu : un peu d’Arduino ou de Raspberry Pi, de la mesure de température, une touche de communication ethernet ou wifi et un des relais ! Le tout permettra par exemple d’économiser un peu d’énergie en programmant une (vieille) installation.

Les détails techniques de la réalisation « radiateur connecté » sont archivé sur le wiki, pour que vous puissiez le faire vous-même à la maison ! C’est facile, pas cher, et amusant.

 

Projet « objets connectés »

Objectif

Instrumenter des petits appareils électriques du quotidien (cafetière, bouilloire électrique, four, grille-pain, etc) pour connaître leurs états (niveaux, températures, etc) à distance via d’intranet/internet, et en assurer le télé-contrôle.

Un branchement sur les réseaux sociaux est souhaité, pour valider l’interconnexion des API (exemple type : une cafetière qui envoi un tweet disant « je suis chaude, viens me chercher »).

Budget

  • mise en place : 80€
  • récurrent annuel : 0€
  • par réalisation : 40€ (achat Arduino, l’appareil instrumenté est apporté par la personne)

Matériel spécifique

  • cafetière : 30€
  • Arduino : 30€
  • alimentation USB : 5€
  • capteurs (température, niveaux d’eau réservoir et boc) : 7€
  • interrupteur de puissance pilotable on/off : 8€
  • + matériel générique du LOV

Analyse SWOT

Forces :

  • facile à budgétiser
  • matériel facile à acquérir
  • le matériel est réutilisable dans d’autres projets
  • possibilité de plusieurs réalisations indépendantes en parallèle
  • projet ne nécessitant pas d’autres projets en pré-requis

Faiblesses :

  • nécessite des compétences spécifiques pointues (électronique basique, programmation)

 

Opportunités :

  • thématique actuelle (l’aide externe existe)
  • bonne vitrine médiatique pour le grand public

Menaces :

  • les personnes nécessaires au projet (expertise technique, conduite, etc) ne sont plus disponibles
  • manque d’expertise interne

Notes